L'éditorial de Monique Durand, Présidente de la CAVP

M-Durand.jpg#asset:307638

Chères Consœurs, chers Confrères,

Après dix-huit mois de concertation avec les partenaires sociaux, l’organisation d’une consultation citoyenne et la tenue d’ateliers participatifs, Jean-Paul Delevoye, Haut-Commissaire à la réforme des retraites doit remettre son rapport au Premier ministre d’ici à fin juillet.

Deux réunions spécifiques sur le sujet de la retraite de capitalisation des pharmaciens libéraux ont été organisées par le Haut-Commissariat à la réforme des retraites (HCRR) avec les syndicats représentatifs de notre profession.

Les options proposées par le HCRR quant au devenir de notre régime sont inquiétantes et ne conviennent pas à la profession qui demande que soit pérennisé, en complément du futur régime universel, le régime de capitalisation des pharmaciens dans le champ de la Sécurité sociale.

Vous avez manifesté votre attachement à ce régime performant qui représente près de la moitié des pensions servies. Pourquoi vouloir le faire disparaître ? Pourquoi ne pas s’en inspirer pour développer un modèle de retraite adopté par la plupart de nos partenaires européens ?

Le projet porté par la CAVP a été formalisé dans une contribution : « Pour un système de retraite moderne alliant un régime socle et des régimes additionnels solidaires par capitalisation » que vous pouvez consulter en cliquant sur ce lien.

Vos administrateurs sont plus que jamais mobilisés, soyez-en assurés.